Marc-Antoine Charpentier auditorium
accueil plan du site
L'Oeuvre Le Compositeur de l'ombre Recherche et documentation

LES MESSES

LES MOTETS

LES HISTOIRES SACRÉES

L'OPÉRA BIBLIQUE
DAVID ET JONATHAS

les règles de composition
personnalités
La musique vocale sacrée

Pendant tout le XVIIe et une grande partie du XVIIIe siècle, la messe chantée en France est restée à l'écart des courants stylistiques affectant les autres formes de musique profane et sacrée. La plupart des messes que l'on pouvait entendre à Paris et en province sous le règne de Louis XIV étaient soit en plain-chant, soit en style polyphonique ancien, écrites parfois depuis plusieurs décennies et adaptées au goût du jour par des accompagnements instrumentaux.

Aussi les onze messes vocales en style concertant laissées par Charpentier prennent-elles un relief particulier et revêtent même un éclat tout à fait exceptionnel. La variété apportée par les effectifs, la destination liturgique et l'écriture ne l'est pas moins : double chœur (Messe à 8 voix et 8 violons et flûtes H.3) et même quadruple chœur (Messe à quatre chœurs H.4), messes pour les défunts (Messe pour les trépassés H.2, Messe des morts à 4 voix H.7, Messe des morts à 4 voix et symphonie H.10), monodie et faux-bourdon (Messe pour le Port Royal H.5), parodie (Messe de minuit H.9).

zoom
L'élévation de l'hostie à l'église de Saint-Martin des champs en 1692; Cette gravure montre l'élévation de l'hostie dans l'ostensoir par le prêtre prenant place soit lors de la célébration de l'office de la messe, soit de l'exposition du saint sacrement. François Gallant; Département des Estampes © Bibliothèque Nationale de France.
zoom
Assumpta est Maria, Missa sex vocibus cum simphonia, Mélanges;  Département de la musique © Bibliothèque Nationale de France.
haut de page