Marc-Antoine Charpentier auditorium
accueil plan du site
L'Oeuvre Le Compositeur de l'ombre Recherche et documentation
les règles de composition
personnalités
Une oeuvre monumentale

Charpentier laisse une œuvre monumentale dans laquelle il manifeste une égale maîtrise dans l'art de la composition. En effet, il sait être grave et profond dans sa musique religieuse, émouvant ou léger dans sa musique de scène. Tout aussi à son aise dans les petites que dans les grandes formes, il excelle dans la disposition en double chœur, voire en triple ou en quadruple chœur et son écriture contrapuntique est admirable.

La musique de Charpentier tire essentiellement sa substance et sa singularité du mélange des styles français et italien auquel elle emprunte de nombreux éléments tels que la richesse mélodique, l'usage dramatique du silence et de la modulation, le goût du chromatisme et des dissonances.

Critiqué pour son aspect italianisant, en particulier par Le Cerf de La Viéville (Comparaison de la musique italienne et de la musique française) qui qualifie ses œuvres de "pitoyables" et son style de "dur, sec et guindé à l'excès", l'art de Charpentier trouve quelques fidèles défenseurs comme Sébastien de Brossard qui sut en reconnaître la beauté : "C'est de ce commerce qu'il eut avec l'Italie dans sa jeunesse que quelques Français trop puristes ou, pour mieux dire, jaloux de la bonté de sa musique ont pris fort mal à propos l'occasion de lui reprocher son goût italien ; car on peut dire sans le flatter qu'il n'en a pris que le bon, ses ouvrages le témoignent assez". Comme s'exprimait avec lucidité Charpentier : "bon parmi les bons et ignare parmi les ignares" !

zoom
Te deum
Deux anges musiciens, Philippe de Champaigne, Musée du Louvre © Réunion des Musées Nationaux.
haut de page